LES NEUROSCIENCES

Cliquer sur le lien pour voir le projet à Ste Marie.

NEUROSCIENCES à Ste MARIE BLOIS

Les neurosciences au service de la pédagogie
D’après le livre « Un cerveau pour apprendre » de David A.Sousa
Le cerveau est une structure étonnante, un univers de possibilités infinies et de mystère.
Notes éparpillées qui ont retenu notre attention :
• Le comportement d’une personne n’est pas toujours le reflet précis de ce qui se passe dans son cerveau.
• Le cerveau travaille constamment, même lorsque vous dormez. Il consume près de 20% de toutes les calories.
• Les cellules du cerveau ont besoin d’oxygène et de glucose pour fonctionner (manger des fruits)
• L’eau est essentielle à une activité cérébrale saine : chaque jour boire 250ml pour chaque tranche de 10kg.
• Plus le contexte de vie est riche chez un enfant, plus il y a de ramifications qui s’élaborent.
• En ce qui concerne le vocabulaire : un bébé peut apprendre 10 mots ou plus par jour, posséder un vocabulaire de près de 900 mots à l’âge de 3 ans, l’augmenter jusqu’à 2500 à 3000 mots à 5 ans.
• Les émotions jouent un rôle important dans le traitement de l’information et dans le processus de créativité. (En dehors des 5 sens bien connus, notre corps possède des récepteurs sensoriels spécifiques qui détectent nos signaux internes)
• Les enfants construisent mieux leur savoir quand on leur permet de transformer en idées et en produits créatifs.
• Le principal travail du cerveau est d’assurer la survie de son propriétaire.
• L’hippocampe (partie du cerveau !) joue un rôle majeur dans la consolidation des apprentissages et dans la conversion des données et pour donner du sens. Cet hippocampe est sensible aux hormones du stress, lesquelles inhibent le fonctionnement cognitifs et la mémoire à long terme.
• Avant que les élèves ne se concentrent sur un enseignement cognitif, ils doivent se sentir en sécurité sur le plan physique et émotionnel.
• Pour être un apprenant et un citoyen productif, nous devons savoir comment utiliser nos émotions intelligemment.
• Les élèves doivent sentir que l’enseignant cherche à les aider à être des individus corrects, et non qu’il veut les prendre en faute.
• Deux questions fondamentales dans l’apprentissage : « Est-ce que cela a du SENS ? » et « Est- ce que cela est PERTINENT ? ».

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s